Pose tes pieds !

Salut à toi, ninja des roches. Aujourd’hui, je vais te révéler un secret que tous les bons grimpeurs connaissent. Si tu veux progresser en escalade : POSE TES PIEDS ! Je m’explique…

En général, les débutants ont tendance à tenir surtout sur leurs bras, et à tout tirer dessus, plutôt que de bien poser leurs pieds et de se servir de leurs jambes. C’est humain, tu es haut, tu as peur de tomber, le premier réflexe, c’est de t’accrocher à ce que tu peux avec l’outil le plus pratique : tes mains.

Mais là, le but, c’est pas de survivre, c’est de s’amuser. 🙂 Alors je te propose 3 exercices pour apprendre à poser tes pieds calmement, posément, proprement. Tu vas voir que quand on choisit bien ses appuis, ça devient tout de suite beaucoup plus facile.

Je te suggère de faire ces exercices en fin de séance, pour te finir, dans des voies faciles pour toi. Le but n’est pas de forcer, mais de travailler ta précision, ta technique. Et fais-les en moulinette, surtout le dernier !

Les chaussons piégés

Le premier exercice que je te propose, c’est d’apprendre à poser tes pieds doucement, proprement. Tu peux le faire en salle, ou en falaise. Tu auras besoin de 2 dégaines, et de deux longes ou 2 dégaines supplémentaires (selon la variante que tu choisis).

Première variante

Tu vas accrocher une dégaine à chacun de tes chaussons (à la petite languette à l’arrière du chausson).

Accroche des dégaines à tes chaussons et fais en sorte qu’elles ne touchent pas la paroi.

Le but de l’exercice, c’est de monter ta voie sans que la dégaine ne cogne le mur. Pour ça, tu vas devoir poser tes pieds tout doucement, en faisant attention. Avant de bouger ton pied, anticipe l’endroit où tu vas le poser, et ne le quitte pas des yeux tant qu’il n’est pas posé. Tu peux accélérer un peu le mouvement pour l’amener à la bonne hauteur, mais ralentis au moment de le poser, pour que ton mouvement soit le plus précis et le plus fluide possible. On passe en mode ninja.

Ça t’évitera d’attraper des prises de main le plus haut possible, et de tirer dessus comme un bourrin en montant tes pieds n’importe comment. 😉

Pour rendre le jeu un peu plus drôle, tu peux demander à ton assureur de compter le nombre de fois que les dégaines touchent la paroi, et de te donner un gage pour chaque touche.

Deuxième variante

Une autre variante de cet exercice, c’est de poser la dégaine sur ton chausson, et d’éviter qu’elle ne tombe. Bon, comme personne n’est sans failles, attache-la quand même à ton chausson avec une sangle ou une autre dégaine. En cas de chute,ton assureur t’en sera reconnaissant.

Pose la dégaine sur ton pied et fais en sorte qu’elle ne tombe pas quand tu grimpes. (Sécurise-la avec un anneau de longe)

Les pieds attachés

Pour cet exercice, tu vas avoir besoin d’une dégaine (Voire même un mousqueton si tu es un warrior). Par contre, ce coup-ci, c’est mieux si tu es en falaise.

Attache tes deux pieds avec une dégaine (ou mieux : un mousqueton)

Le principe est tout simple : tu vas attacher tes deux pieds ensemble avec la dégaine. Tu vas donc te retrouver avec une longueur de dégaine d’amplitude pour bouger tes pieds. Ça va t’obliger à les poser délicatement, et à bien regarder où tu les mets pour ne pas glisser. Tu vas aussi te rendre compte que certaines prises, que tu n’aurais jamais envisagées en temps normal, ne sont pas si mauvaises que ça … En fait elles sont même plutôt bonnes !

Et puis, surtout, fini les pieds que tu montes au niveau de tes hanches avant de tirer comme une mule pour te hisser dessus. Fais des petits pas, pour utiliser au maximum tes jambes et économiser tes bras !

Tu peux le faire en salle, en prenant toutes prises pour les pieds. (Des fois certains mouvement sont pensés de telle façon que tu ne peux pas les faire les pieds attachés). En falaise, c’est mieux, tu n’as pas de prises imposées.

A l’aveugle

J’ai gardé le meilleur pour la fin… 😉 Celui-là, c’est mon préféré ! Tu auras juste besoin de quelque chose pour te bander les yeux. Oui oui, tu as bien lu. Tu vas grimper les yeux bandés ! Bien sûr, tu fais ça en moulinette, hein ! Cet exercice est lui aussi beaucoup mieux adapté à la falaise. Comme tu ne vois pas tes prises, tu ne peux pas suivre ta voie sur un mur de salle.

Dans cet exercice, comme tu seras obligé de tâtonner avec tes mains pour trouver des prises, tu vas être forcé de trouver des pieds qui tiennent. Impossible de les négliger, sinon tu vas tuer tes bras dès les premiers mètres. (Et puis c’est vachement moins pratique de chercher des prises quand tu tiens tout ton poids avec tes bras.)

Grimpe à l’aveugle !

Tu verras, tu vas trouver des pieds super confortables, et des fois en montant dessus, tu vas réaliser que ton pied est à la verticale … 😉 Et pour les traumatisés du vertige, cet exercice est très cool : tu ne te rends absolument pas compte de la hauteur à laquelle tu es ! (Attention en enlevant le bandeau en haut, ça peut faire bizarre…)

Quand tu es assureur, n’hésite pas à guider ton grimpeur pour lui indiquer des prises, ou le remettre dans le droit chemin s’il s’écarte un peu trop de sa voie.

J’espère que ces exercices te plaisent et que tu les essaieras la prochaine fois que tu vas grimper ! Raconte-moi si c’est le cas, et n’hésite pas à partager si tu en as d’autres dans le même style ! 🙂

En attendant prends soin de toi, n’oublies pas ton casque, et bonne grimpe !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *